Réflexes énergies et le code éthique :

Le réflexologue  « … ne pose aucun diagnostic médical et n’intervient dans aucune décision thérapeutique… »

la FFR ne valide que les formations dispensées par ses écoles et ne cautionne d’aucune manière les autres pratiques qui se réfèrent à d’autres fédérations professionnelles.

 

http://reflexologues.fr

 

 

Siret : 480126 838 00022

Cédric Muñoz affilié à la fédération francaise des réflexologues représente Réflexes énergies et propose une stimulations des zones réflexes nerveuses par digitopression afin d'améliorer l' équilibre interne.

Je vous propose la réflexologie :

  • plantaire    (les pieds)
  • palmaires   (les mains) 
  • Faciale       (le visage)
  • Auriculaire  (les oreilles)                                                       

 

Ci-contre, une représentation de mon pied avec un aperçu des zones réflexes correspondantes à la colonne vertébrale, chaque vertèbres se situe à l'aide de repéres bien précis sur le pied.

La réflexologie s'adresse à toutes les personnes à la recherche d'un bien-être.Il n'y a pas de condition d'àge, bébés, enfants, adultes et personnes àgées peuvent profiter de ce moment, à l'écoute de leur corps.

Par ailleurs, il existe deux contre indications concernant la technique plantaire.

La première concerne les cas de  phlébite et la seconde les femmes enceintes surtout pendant les trois premiers mois de grossesse.

Toutefois nous pouvons utiliser la palmaire pour les femmes enceinte. Cette pratique procurera détente et réconfort.

 

La Plantaire :

La réflexologie plantaire :

Elle représente le pied comme la cartographie précise du corps humains, de tous ses organes et de toutes ses glandes. Environ 7200 terminaisons nerveuses par pied sont reliées au système nerveux central. La stimulation de ces zones réflexes par digitopression permet de relaxer, de rétablir l'homéostasie (équilibre interne). La circulation sanguine et lymphatique est améliorée également par cette pratique. Tous les symptômes physiques liés au stress peuvent être diminués voir annulés par la stimulation des zones correspondantes.

La Faciale :

La réflexologie faciale : (Dien Cham)

Cette méthode est fiable et rapide dans de nombreux cas. Elle se révèle efficace et complémentaire combinée avec la plantaire. Le pouvoir énergétique de cette technique d'accupression offre des réultats excellents dans le traitement de pathologie articulaires, musculaires ainsi que pour calmer les crampes, torticolis, scitiques ou lumbagos. Elle est également conseillée pour le traitement des troubles urologiques, rhumatologiques, allergiques, du système digestif, de la peau et de la circulation sanguine.

 

La Palmaire :

La réflexologie palmaire :

Elle permet de soliciter les zones réflexes des mains et d'agir sur de nombreux organes tels que les poumons, la tête et le coeur. Plus facile d'accés, les mains ont également des terminaisons nerveuses communiquant avec l'ensemble du corps. Particuliérement adaptée aux personnes âgées, alitées, aux enfants et aux femmes enceintes, elle est trés efficace pour son action calmante et apaisante.

Histoire de la réflexologie

En chine et en Inde, cela fait plus de 5000 ans que cette forme de traitement par digitopression est connue. Un document trés ancien traitant des techniques réflexes date de 2700 ans avant J.C. celui-ci est attribué au chinois Houang Ti. Dans certaines tombes, des petites pierres en forme de stylet dédiées à cette pratique furent retrouvées. Au 4 éme siécle avant J.C., le Dr Wang Wei employait l'acupuncture associée à la réflexologie, il placait des aiguilles sur ses patients puis exercait une forte pression des pouces sur la plante des pieds afin d'obtenir l'effet thérapeutique souhaité.

  • HouangTI

  • Wang Wei en pleine pratique.

En Inde, la représentation des pieds de Vishnu était un objet de vénération confirmant l'importance qu'accordaient les Hindous aux pieds. De nombreuses gravures hindous  du 3 éme siécle montrent des pratiques de massages du corps.

Sur une des  représentations du pied de Bouddha, on observe des symboles en relation avec le corps.

Ci-contre un bas-relief découvert à Saqqarah dans la tombe d'un médecin égyptien Ankmahor. Selon l'institut du papyrus au caire, les hiéroglyphes de ce pictogramme signifieraient :

" Veuillez apaiser la douleur " (dit l'un des patients)

" Je ferai comme il vous plaira " (répond le praticien)

Les formes pyramidales symbolisent l'énergie, le hibou la sagesse et l'érudition et les trois oiseaux blancs représentent la paix, la santé et la prospérité.

Au Pérou, chez les incas cette technique remonterait à 12 000 ans av J.C. Leurs savoir aurait été transmis aux indiens d'Amérique du nord qui utilisent encore de nos jours cette forme de traitement.

Certains chaman peau rouge réussissaient à réduire des douleurs aigues puissantes en comprimant des zones réflexes du pied des hommes et particuliérement des femmes pour les aider à accoucher.

Au XVI siécle : Cellini ( 1500-1571), orfévre et sculpteur italien, utilisa avec succé de fortes pressions sur ses doigts et ses orteils pour soulager les maux dont il souffrait.

Le président américain James Abram Garfields (1831-1881), victime d'une tentative d'assassinat soulagea les douleurs qui en résultèrent en s'appliquant lui-même cette méthode.

En 1898 Henri Head neurologue anglais, découvrit que certaines zones cutanées devenaient plus sensibles à la pression lorsqu'un organe du corps relié nerveusement à cette région était malade.

  • Cellini (1500-1571)

  • James Abram Garfield (1831-1881)

  • Henri Head (1861-1940)

William Fitzgerald né en 1872, médecin en 1895, se specialisa en ORL et s'installa dans le Connecticut où il fut chef du service ORL de l'hopital st Francois à Hartford.

Il commença à appliquer à ses patients les techniques de zones thérapie et découvrit que la pression exercée sur des parties précises du pied provoquait une anesthésie de certaines zone du corps.

Ces recherches l'emmenèrent à diviser le corps en 10 zones d'énergie égales et longitudinales : cinq pour la moitié droite et cinq pour la moitié gauche.

En 1934 Fitzgerald est invité à un diner. Parmis les invités, une cantatrice qui avait annoncé qu'elle avait perdu les notes les plus hautes de son registre vocal, ellle confia ses pieds à Fitzgerald qui trouva un durillon sur le gros orteil du pied droit. Aprés qu'il eu exercé pendant quelques minutes une pression sur cette zone, la cantatrice réussit à nouveau à atteindre les 2 notes perdues. Bientôt le Dr Fitzgerald commença à donner des cours sur sa méthode de traitement à d'autre praticien.

Le Dr Joseph Shelby Riley suivi ses cours avec sa femme, également médecin. C'est une assistante de J. Riley : Eunice Ingham (1889-1974) physiothérapeute de l'hopital de st Petersburg à Tampa en Floride, qui mit en forme ce que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de réflexologie.

Elle mit au point une cartographie des zones du pied avec les corespondances de chaque organe du corps humain. Elle trouva également que la plus grande sensibilité du pied rendait le traitement plus efficace. Elle écrivit en 1938 deux ouvrages:  " Stories the feet can tell  "      ( ce que les pieds peuvent raconter )     et      " Stories the feet have told "    ( ce que les pieds ont raconté)       Réflexo33        

  • Joseph Shelby Riley

  • Eunice Ingham